Jérémie est quasiment prêt a commémorer le 214eme anniversaire du bicolore haïtien.

Samedi dernier, avant l’aube, au cœur de la ville on se réveillait grâce aux sons des Fanfares et aux cris des dizaines, d’enfants, d’adolescents et de jeunes élèves de différentes écoles de la ville, majorettes, organisations de femmes, en Jeans et T-shirts, s’entraînant avec enthousiasme, cette année sous la houlette de Mr. Agnus Chery, le chef du bureau départemental du Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJSAC). Selon un chef de troupe, cela a été une grande dernière séance de répétition dans le cadre des activités préparant la commémoration de la fête du drapeau.

Le 18 Mai est la fête du drapeau en Haïti et l’histoire officielle indique que Catherine Flon une jeune mulâtresse, aurait cousu le drapeau  bicolore haïtien le 18 Mai 1803, pour symboliser l’union des noirs et des mulâtres dans le combat pour la liberté. Chaque année, la fête du drapeau haïtien est organisée à l’échelle nationale. Bien que la cérémonie officielle se déroule traditionnellement dans la ville de l’Arcahaie qui se situe à 30 kilomètres environ, au nord de Port-au-Prince, un rendez-vous auquel prennent part toujours, le président de la République, les officiels du gouvernement, le corps diplomatique, les écoliers, les étudiants, etc.

Autrefois, les festivités marquant la célébration du drapeau national constituaient à Jérémie, l’un des rares événements réunissant toutes les couches de la population. Ces deux dernières années (2015-2016), par faute de collaboration au niveau de l’équipe organisatrice, les choses n’ont pas été tellement intéressantes. Cette année, plus de 7 mois après Matthew, on dirait que la fête du drapeau allait reprendre sa fraicheur d’avant, tout en precisant l’absence de l’IG de la PNH (Commandant St-Fleur) aux activités préparatoires.

Agnus Chery pour sa part, une grande partie de la population jusqu’à présent héberge dans des maisons endommagées, dans des situations difficiles. les parents n’ont pas de grands moyens pour effectuer de grosses dépenses. Cette année, aucune exigence n’est requise, le comité organisateur a pris toutes les grandes dispositions pour la réalisation des activités du 18 mai. Le directeur du bureau départemental du MJSAC rassure que cet événement comptera tôt ou tard parmi les grands rendez-vous annuels du pays.

Isabelle Destinville, une adolescente, élève du lycée des jeunes filles de Jérémie: la célébration de la fête du drapeau est une nécessité patriotique, nous devons savoir que la bataille de vertière n’était pas facile pour nos ancêtres. Le drapeau bicolore n’a jamais été l’objet d’un cadeaux venant des hommes de couleur rouge, a-t-elle dit.

Pour la plupart des gens qui partagent leurs opinions des deux côtés de la rue; ils attendent des performances énormes de la part des élèves du lycée Nord Alexis, du Lycée St-Luc et aussi du Lycée des Jeunes Filles.

Est-ce qu’on va avoir une journée ensoleillée ou pluvieuse ? Voilà, la question que beaucoup de monde se posent, connaissant que habituellement, La saison des pluies en Haïti s’étend d’Avril à Novembre en période normale. Malgré cette inquiétude, le 214eme anniversaire du bicolore se commémore à Jérémie le 18 Mai prochain.
John Cadafy Noël
cadafy01@gmail.com

Share Button
A propos de Jérémiecommunication 20 Articles
La Communication Visuelle reflète l'identité de l'entreprise... Valorisez votre image avec Jérémie Communication.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*