J’ai pris mon portable, j’ai composé le numéro de papa, il était 11h32… D’une voix furieuse, il a décroché.

Chérie, qu’est-ce-qui ne va pas?
Je lui ai répondu ‘’Rien, papa.J’ai juste envie de te poser quelques questions’’.
Qui était Brunel Pierre? Un tel sujet à cette heure, Na ? Oui, j’avais l’habitude d’entendre qu’on prononce des choses négatives contre lui, comme « li pa konn li », men poukisa li resevwa ‘’toutes ces plaques d’honneur’’, e li te gen lide antreprann tout bagay sa yo? Veux-tu savoir la réponse de papa? Il les a reçues  pour services rendus à la communauté.

Pou mwen se youn nan gwo nèg save depatman an te genyn e kite gen yon ‘’intelligence avancée’’. Réponse bizarre, ma chérie ? Oui, mais explique, pa. Brunel était l’un des grands entrepreneurs de la Grand’Anse avec un slogan « Fais-toi de toi seul ». Ou pa ta imajine w li kontribye nan fè anpil pitit Grandans vin ING, MÉDECIN, ÉCONOMISTE, AGRONOME, DIPLOMATE ET AUTRES, paske li t konn pèmèt yo jwenn ‘’bourses d’études’’ e ede yo lè yo rive nan ‘’faculté’’ a paske ponyèt paran yo kout.

Il a financé plusieurs concours à caractère éducatif. Ou sonje premye egzanp lan, li pa t konn li epi l ap ede sa k kòmanse rive pi lwen pou m pa twò long m gen dòmi, konbyen nan moun ki gen ‘’doctorat’’, ‘’master’’, ‘’licence’’ yo ki panse a alimante katye yo ak kouran elektrik? Konbyen nan yo ki fè wout katye yo san « support » yon gouvènman … Konbyen nan yo ki kreye biznis pou evite “chômage” konsa Jovenel ta sispann jwe nou ak koze karavann sa a. Papa, là, c’est de la politique. Non, se pou m di w si depatman an te gen 10 Brunel, li tap rive lwen e si nou ini nou pou n reyalize yon bagay lap pi bèl ke lè nou chak fè yon ti kal nan kwen ki vin fè n sanble ak bidonvil .

 

Tout homme se rencontre par le travail. Je ne connais pas trop cet homme, mais il a un statut généreux selon son histoire positive. Bonne nuit, ma belle ! Bonne nuit, papa ! En continuant avec ma plume, je questionne mon cahier, cet homme étai une fois candidat à la députation ou autres? Si oui, pourquoi on ne parle jamais de son histoire? Si non, pour quelle raison il n y avait pas cette idée? Sur ce point, j’affirme sa générosité et c’était un modèle parfait. Alors, dans vos commentaires, vous allez répondre parce qu’il ne savait pas lire, n’oublie pas qu’il avait beaucoup de dollars et, de plus, il savait parler plus de 4 langues.

 

Aujourd’hui, je rends hommage à cet homme dont son engagement restera un exemple pour nous tous. Que ton âme repose en paix et que tes actions positives continuent à inspirer les autres! Grandans bezwen kèk lòt tankou l, pourquoi pas Haïti ?

 

Lucna Henrisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here